Village d'enfants SOS Rutana

Le village d'enfants SOS de Rutana avait été construit dans le but de prendre en charge les enfants orphelins de la région et de ses environs. Les 5 provinces du sud du pays, frontalières avec la Tanzanie : Rutana, Ruyigi, Cankuzo, Makamba et Bururi, souffrent d’un taux très élevé d’enfants orphelins et une grande précarité sociale s’y ressent. Il apparaissait donc urgent d’y organiser une action durable de prise en charge des enfants orphelins et abandonnés.

Le village d'enfants SOS de Rutana est situé dans la proche banlieue de la ville du même nom. Il se compose de 14 maisons familiales qui accueillent près de 170 enfants, de la maison du directeur et d’une maison pour les tantes SOS (qui sont, non seulement des futures mères SOS en formation, mais aussi une aide précieuse pour chacune des mères SOS en activité), de bâtiments administratifs ainsi que d’ateliers de travaux pratiques.

Actuellement, on trouve aussi, réunis dans l’enceinte du village, un jardin d’enfants SOS, une école primaire SOS Hermann Gmeiner, un centre social SOS et un centre médical SOS. Le jardin d'enfants SOS, ouvert aux enfants des environs fut mis en service un mois avant le village. Il se constitue de 3 salles, d'un bureau pour le directeur, d'un bloc administratif, d'une cuisine ainsi que de quelques annexes et peut accueillir près de 75 enfants.

En septembre 2005, en même temps que le jardin d’enfants SOS, une école primaire SOS Hermann Gmeiner venait compléter les locaux, donnant la possibilité à 210 enfants du village comme du voisinage, répartis dans 6 salles de classes, de bénéficier d’une instruction. Elle se compose, outre son bloc administratif, d’une petite bibliothèque et d’une cour pour la récréation des enfants.

Un centre social SOS, déjà en activité depuis janvier 2004, ainsi qu’un centre médical SOS, mis en service dès la fin de la construction du village, ont pour mission d’accompagner les personnes malades du sida ainsi que leur famille (et particulièrement leurs enfants).

Le centre médical SOS peut traiter jusqu'à 1 000 patients par mois et le centre social peut prendre en charge 100 enfants issus de familles en difficulté. Ils offrent aux populations avoisinantes des prestations de sensibilisation à la maladie. Ils fournissent aussi aux personnes et aux familles touchées par le virus des aliments et des médicaments ainsi que des prestations médicales mais aussi financières (telles que des bourses scolaires pour les enfants ainsi que des dons ponctuels).