Village d'enfants SOS Kakiri

Photo:
Photo: Stefan Pleger
 
Le site du village d'enfants SOS de Kakiri a été intentionnellement choisi dans le district de Luwero, cette région ayant été particulièrement touchée par la guerre en 1985. Peu de temps après l'achèvement des travaux au cours de l'été 1991, les premiers enfants pouvaient emménager dans le nouveau village. Il est situé à 27 kilomètres au nord-ouest de Kampala, sur la route en direction de Hoima.

Le village d'enfants SOS de Kakiri se compose de 13 maisons familiales, de la maison du directeur du village, de la maison des tantes SOS (des mères SOS en formation ou des assistantes familiales, qui aident les mères SOS dans les tâches quotidiennes ou les remplacent en cas de maladie ou pendant les vacances), d'une salle polyvalente, d'ateliers et d'une partie administrative et de service. Le jardin d'enfants SOS annexé au village comprend quatre salles de classe, une aire de jeu et des pièces annexes. Il a une capacité d'accueil de 110 enfants au total et est ouvert aussi bien aux enfants du village d'enfants SOS qu'à ceux du voisinage.

Vers l'âge de 15 ans, les jeunes vont habiter dans un des trois foyers de jeunes SOS où ils sont accompagnés par un éducateur qui les accompagne vers l'indépendance. L'admission dans un foyer de jeunes est une étape importante vers l'autonomie du jeune. Conscients de ce fait, les mères SOS le directeur du village et un psychologue les y préparent. Généralement, les jeunes y restent pendant 4 ans, mais ils peuvent prolonger le séjour pour chercher un emploi, finir leur formation professionnelle ou étudier à l'université.

L'école SOS Hermann Gmeiner a ouvert ses portes en 1991, elle compte 16 classes, une bibliothèque, une salle polyvalente, une cantine, une salle de conférences et des salles annexes. Elle accueille 490 élèves

Le centre médical SOS, ouvert aux habitants des environs, est formé de sept salles de soins, d'un laboratoire et d'une série de pièces annexes. Chaque jour, il prodigue des soins de 50 à 60 patients, qu'ils soient d'une institution SOS ou du voisinage.

Le centre social SOS de Kakiri a ouvert ses portes en mars 2006. il offre une palette de services sociaux qui mettent l'accent sur les besoins particuliers des enfants démunis (soins médicaux, soutien financier, éducation) mais assure aussi un revenu aux familles pour leur permettre de prendre en charge et de protéger leurs enfants du mieux possible (cours pédagogiques, etc). Actuellement, 600 enfants et adultes sont soutenus par ce programme.

Depuis la construction du village d'enfants SOS de Kakiri et de ses institutions annexes, ainsi que la création d'une place de marché publique, les alentours du village ont connu un essor économique significatif, d'autant plus réjouissant que les infrastructures avaient été grandement détruites pendant la guerre.