Village d'enfants SOS Hojai

photo:
photo: Archives SOS
 
L'action de SOS Villages d'Enfants commença en 1983 dans l'Etat de l'Assam, au nord-est de l'Inde, après que de nombreuses familles avaient été séparées et que d'innombrables enfants avaient perdu leurs parents au cours de graves troubles entre la population locale et les immigrés du Bangladesh et du Bengale de l'Ouest. Le village d'enfants SOS de Hojai est en service depuis 1984. Il est situé en marge de la petite localité de Hojai, à 180 km à l'est de Guwahati, la capitale de l'Assam. Il comprend 20 maisons familiales, des logements pour les employés, une salle polyvalente et un bâtiment administratif où se trouve également un petit magasin. Le village dispose aussi d'un jardin d'enfants SOS, où sont encadrés également les enfants des environs. Les enfants peuvent courir et s'amuser sur le terrain de jeux du village. Les enfants en âge scolaire fréquentent les écoles à proximité du village d'enfants SOS.
 

En 1988, le foyer de jeunes SOS de Hojai a ouvert ses portes. Les jeunes gens quittent en général le village pour un foyer de jeunes quand ils commencent leur formation professionnelle ou leurs études secondaires. Aidés par des éducateurs, les jeunes développent des chances réalistes pour leur avenir, apprennent à prendre des responsabilités et à décider par eux-mêmes. Leur esprit d'équipe est encouragé ainsi que leur adaptabilité à créer des liens avec leurs familles ou des amis ainsi qu'avec les autorités compétentes et d'éventuels employeurs.

En 2004, SOS Villages d'Enfants Inde a lancé à Hojai son programme de renforcement des familles. Ces programmes ont pour but de venir en aide aux familles risquant d'abandonner leurs enfants et encouragent les familles à rester unies. Pour ce faire, SOS Villages d'Enfants travaille en collaboration avec les autorités locales et d'autres services sociaux pour aider les familles et leur permettre de s'occuper de leurs enfants.

Le programme de renforcement des familles de Hojai comprend un soutien alimentaire, éducatif et médical ainsi que des formations professionnelles, des sessions d'orientation professionnelle et l'aide à la recherche d'emploi. Les familles sont mises en relation avec des groupes d'entraide. Si aucun groupe n'existe, on en crée un. Le programme a également comme objectif de sensibiliser au problème de l'hygiène et des droits de l'enfant et de permettre aux parents d'améliorer leurs compétences pédagogiques.