Village d'enfants SOS Harar

Le second village d'enfants SOS en Ethiopie a vu le jour en 1979 à Harar, chef-lieu de la province du même nom, à environ 580 km à l'est de la capitale éthiopienne Addis-Abeba. Cette région est sujette à de longues périodes de sécheresse et il ne pleut suffisamment qu'en altitude, où le café et les légumes peuvent être cultivés.

Le village d'enfants SOS d'Harar se compose de 15 maisons familiales, de la maison du directeur, d'une maison communale, dans laquelle une bibliothèque et une cantine ont été aménagées, d'un magasin et d'une clinique. Le jardin d'enfants du village a été ajouté en 1979, il accueille de 210 enfants, la majorité vient du voisinage, dans 6 salles de classe. Il dispose aussi d'une cuisine, de bâtiments annexes et d'une aire de jeux.

A partir de 16 ans, les jeunes sont logés dans un des deux foyers de jeunes SOS. Ils y apprennent, accompagnés d'un éducateur, à devenir responsables d'eux-mêmes. Pour les jeunes, c'est un pas important vers l'indépendance que d'aller vivre dans un foyer de jeunes SOS. Ils y sont préparés par les mères SOS, le directeur du village et des psychologues. Ils restent en général 4 ans au foyer de jeunes SOS, mais ceux dont la formation n'est pas terminée ou qui cherchent du travail peuvent y séjourner plus longtemps.

L'école SOS Hermann Gmeiner primaire et secondaire de Harar a été construite en 1979 sur le terrain adjacent au village d'enfants SOS, elle accueille 600 élèves répartis dans 16 classes (8 niveaux) de 30 élèves maximum chacune, et 14 professeurs. Outre 16 salles de classe, elle abrite deux ateliers, une salle d'informatique, une bibliothèque, une partie administrative et un préau pour diverses manifestations scolaires ou sportives.