Village d'enfants SOS Chiang Rai

Chiang Rai est la capitale de la province du même nom tout au nord de la Thaïlande. Cette province, voisine de la Myanmar (Birmanie) et du Laos, est une des régions les plus pauvres du pays. La plupart de la population de cette région a vécu jusqu'ici de la culture du pavot pour la fabrication d'opium, pour laquelle les champs sont brûlés. Bien que ce type de culture soit depuis interdit, elle est encore pratiquée aujourd'hui. C'est pourquoi la région doit non seulement lutter contre les problèmes de drogue, mais aussi contre la déforestation croissante qui fait que les catastrophes naturelles telles que les glissements de terrain et les inondations sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus graves. En raison de l'isolement de la province et du manque de ressources, la population n'a pas vraiment le choix pour gagner sa vie.

Pour échapper à la misère et à la faim, des douzaines d'enfants du Myanmar (Birmanie) traversent la frontière pour venir en Thaïlande. La plupart de ces enfants n'ont jamais fréquenté l'école, vu le nombre très faible d'établissements scolaires dans cette région frontalière de Birmanie et les frais scolaires souvent trop élevés pour les familles démunies. Pour gagner leur vie, ces enfants acceptent tout travail qui leur est offert. Nombreux sont ceux qui ne parlent pas le thaï et qui ne peuvent faire guère plus que de servir dans des maisons de thé, des restaurants ou des hôtels. Nombreux sont ceux qui partent vers les grandes villes du sud où ils espèrent trouver de meilleures conditions de vie.

Le gouvernement thaïlandais a créé un grand nombre de projets pour venir en aide à ces enfants. Malgré cela, le besoin en hébergement à long terme dans des familles reste très grand. C'est la raison pour laquelle SOS Villages d'Enfants Thaïlande a lancé une campagne de collecte de fonds dans son propre pays: la somme réunie a permis d'acquérir un terrain pour un nouveau village d'enfants SOS.

Le village d'enfants SOS de Chiang Rai se situe sur la route principale de Bangkok vers le nord (autoroute Nr. 1), à environ 12 km de l'aéroport international de Chiang Rai. Dans un rayon de 12 km, on trouve un hôpital, un marché, des écoles, un lycée et une université. Le village d'enfants SOS se compose de douze maisons familiales, d'une maison commune, de la maison du directeur, de logements pour les collaborateurs et de quelques bâtiments annexes. Un jardin d'enfants est rattaché au village, il est également ouvert aux enfants du voisinage. Il peut accueillir environ 100 enfants. Pour les familles démunies, particulièrement pour les mères élevant seules leurs enfants, il est très important que quelqu'un s'occupe des enfants pendant la journée. Au jardin d'enfants, les enfants reçoivent un repas chaud chaque jour.

Deux des maisons familiales ont été converties en centre social SOS temporaire. Les enfants souffrant de malnutrition y sont admis et traités sur place. Ce programme sera mené aussi longtemps que nécessaire. Après quoi, les deux maisons redeviendront de nouveau le foyer de familles SOS.

En 2006, SOS Villages d'Enfants a lancé un programme de renforcement des familles à Chiang Rai. Ces programmes viennent en aide aux familles pour éviter que les enfants ne soient abandonnés. Pour ce faire, SOS Villages d'Enfants travaille en coopération avec les autorités locales et les autres organismes pour aider les familles et leur permettre de protéger leurs enfants et de s'en occuper convenablement. Les programmes de renforcement des familles fournissent surtout une aide médicale et sanitaire. Les programmes visent également à sensibiliser les familles à l'hygiène et aux droits de l'enfant et à accroître les compétences pédagogiques des parents.