Village d'enfants SOS Bakoteh

Bakoteh se trouve à environ 20 km de la capitale Banjul. Le village d'enfants SOS de Bakoteh se compose de 12 maisons familiales pouvant accueillir jusqu'à 120 enfants, de la maison du directeur, de la maison des tantes SOS (des mères SOS en formation ou des assistantes familiales, qui aident les mères SOS dans les tâches quotidiennes ou les remplacent en cas de maladie ou pendant les vacances ) , d'une maison pour le personnel et d'une autre pour les invités, d'un bâtiment administratif avec un dispensaire, d'un terrain de sport, d'une aire de jeux, d'une case et d'un stand vendant les produits fabriqués dans les écoles et les ateliers SOS.

Le jardin d'enfants SOS attenant au village d'enfants SOS de Bakoteh a ouvert ses portes en 1982. Il abrite quatre salles de classe, une garderie pour les tout petits, une classe pour la méthode Montessori et diverses salles annexes.

A partir de l'âge de 15 ans, les jeunes du village d'enfants SOS vont vivre dans un des cinq foyers de jeunes SOS. Pour les jeunes du village, ce déménagement est le premier pas vers l'indépendance. Les mères SOS, les éducateurs et les directeurs de village préparent les jeunes de façon très attentive à cette étape importante. Les jeunes restent généralement dans le foyer de jeunes SOS le temps de finir leur scolarité ou leur formation professionnelle et de trouver un emploi.

Un centre d'orientation avec un bureau, une salle de détente, une bibliothèque, une cuisine et un réfectoire, une zone de services et un terrain de sport font également partie de l'ensemble des foyers de jeunes SOS.

L'école technique supérieure SOS Hermann Gmeiner fut ouverte en 1990 à Bakoteh. Elle permet aux jeunes du village d'enfants SOS mais aussi à ceux du voisinage de suivre une scolarité dans toutes les matières générales (matières orientées vers la pratique comprises). 600 élèves fréquentent cette école. Qui comprend 28 classes, donc 5 laboratoires et des ateliers pour les matières générales et techniques, une bibliothèque, une salle polyvalente, une cantine, la maison du principal, un bureau et une salle d'informatique pour les cours du soir destinés aux adultes.

L'objectif principal du centre SOS de formation professionnelle de Bakoteh est de transmettre savoir et de l'expérience à des jeunes pour leur permettre d'exercer leur propre activité et de mener une existence indépendante. Toutes les filières (travail du bois/menuiserie, mécanique auto, plomberie, travail du métal/serrurerie) sont sollicitées par les employés de SOS Villages d'Enfants mais aussi par des clients des environs du village.

La qualité du travail et le respect des délais ont contribué à la bonne réputation du centre SOS de formation professionnelle dans tout le pays. A la fin de leur formation théorique et pratique, les étudiants reçoivent un certificat et une lettre de recommandation.

Le centre médical SOS (centre de protection maternelle et infantile) offre des services dans les domaines suivants: médecine générale, médecine préventive, médecine prénatale, planning familial, vaccination des enfants, premiers secours et médecine d'urgence. Grâce à son équipement moderne, à l'excellente qualité de son travail et à son personnel à la formation solide, le centre médical SOS est devenu une des institutions de santé les plus importantes de Gambie. Plus de 70 patients y sont reçus quotidiennement venu également de la communauté locale.

Les écoles primaires et secondaires SOS Hermann Gmeiner ont ouvert leurs portes en 2000. Elles comprennent douze classes (six pour l'école primaire et deux pour l'école secondaire qui compte deux créneaux horaires), quatre classes pour la formation pratique, une zone administrative et une cantine. Plus de 400 enfants fréquentent les écoles SOS Hermann Gmeiner.

Le centre social SOS de Bakoteh est une initiative communautaire reflétant le besoin d'avoir un endroit proposant une éducation et une formation aux enfants et aux jeunes et des cours d'alphabétisme aux femmes en particulier. Le centre abrite deux classes de jardin d'enfants, deux salles pour la formation, une salle polyvalente, une cuisine, un réfectoire, une cafeteria, un bureau, deux entrepôts et cinq toilettes. Il constitue également un lieu de rencontres central et adapté.

La mise en application du programme de renforcement des familles de Bakoteh a débuté avec pour objectif d'atteindre 200 enfants. Aujourd'hui, 337 enfants et 137 tuteurs et frères et sœurs plus âgés - 129 familles au total – bénéficient de ce programme qui couvre plusieurs régions de la partie occidentale (Western Division - Bakoteh et ses environs). Le programme est appliqué par un coordinateur recevant un soutien sur le terrain de la part des communautés (comité d'aide sociale à l'enfance, groupes de femmes, organisation basée sur la communauté, volontaires).

Les partenaires locaux (communautés) participent à l'identification et le choix des bénéficiaires, rendent visite aux familles et surveillent leurs progrès. Le programme apporte un soutien à différents niveaux: un supplément nutritif mensuel (du riz, du sucre, du lait en poudre et de l'huile) – pour une durée maximum d'un an sauf exception, un soutien sanitaire avec la distribution de moustiquaires pour chaque lit du foyer; un soutien sur le plan de l'hygiène avec des dons de vêtements d'occasion; amélioration des conditions de vie grâce au don de matelas aux familles vraiment dans le besoin (lorsque les enfants dormaient par terre) et d'autres objets selon les besoins; un soutien sur le plan de l'éducation par le financement des frais scolaires, des fournitures et d'un uniforme; le coordinateur de programme offre une orientation psychosociale aux enfants et aux parents dans le besoin; renforcement des capacités des tuteurs et communautés (soutien l'établissement des comités d'aide sociale à l'enfance, renforcement des capacités des organisations basées sur la communauté et des groupes de femmes pour les questions de prise en charge d'enfants et contrôle du programme); soutien pour développer une activité génératrice de revenu ou des ressources stables pour la famille (créé en mai 2006).