Uruguay

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Mme Ilse Kasdorf, une femme d'origine austro-allemande ayant grandi en Uruguay, a commencé à s'engager dès 1959 pour la construction de villages d'enfants SOS en Uruguay après avoir lu un article sur l'idée fascinante de Hermann Gmeiner dans un magazine allemand. L'association SOS Villages d'Enfants nationale qu'elle avait fondée en 1960 servait de plate-forme à son action. Ainsi, l'Uruguay fut le premier pays d'Amérique latine où la philosophie de Gmeiner put prendre pied en tant que fondement d'une forme d'aide sociale à l'enfance nouvelle à l'époque. Les travaux de construction d'un village d'enfants SOS purent être entrepris peu de temps après la fondation de l'association, à proximité de Montevideo, capitale de l'Uruguay située à l'embouchure du Rio de la Plata dans l'océan Atlantique. La mise en service du village d'enfants SOS en 1964 fut suivie, trois ans plus tard, par son inauguration solennelle par Hermann Gmeiner et Mme Ilse Kasdorf. Dans les années 80, deux autres villages d'enfants SOS furent créés dans les villes de Salto, la deuxième ville du pays à la frontière avec l'Argentine, et de Florida, une ville de province moyenne à environ 100 km au nord de Montevideo. A la même période, SOS Villages d'Enfants Uruguay commença à étendre son activité à l'encadrement des jeunes sortis des villages d'enfants SOS. L'ensemble de ces activités témoigne de l'approbation de la population et de la bonne coopération avec les autorités aux niveaux national et local.

Depuis la fin des années 90, l'action de SOS-Kinderdorf en Uruguay met l'accent sur des mesures préventives dans les domaines de l'aide sociale à l'enfance et de la santé.

Il y a actuellement en Uruguay trois villages d'enfants SOS, trois foyers de jeunes SOS, un centre SOS de formation professionnelle et des centres sociaux SOS sur tous les sites.