Territoires Palestiniens

Les premiers contacts avec Bethléem (Cisjordanie) furent noués dès 1964 par Hermann Gmeiner en personne. En 1966, une association SOS Villages d'Enfants fut fondée et le permis de construire pour un village d'enfants SOS demandé au Ministère des Affaires sociales à Amman, Jordanie, la même année. Deux ans plus tard, le village d'enfants SOS avec jardin d'enfants annexé était déjà mis en service. Le premier foyer pour jeunes filles et jeunes gens ayant atteint l'âge de quitter le village fut aménagé en 1987. Il fut suivi par deux autres en 1997 et en 2005.

Après quelques travaux d'aménagement, une école SOS Hermann Gmeiner ouvrit ses portes en 1997 dans les locaux de l'ancien Bureau national de coordination, avec un jardin d'enfants SOS en annexe. En 2003, SOS Bethléem ouvrit un centre mobile de neuropsychologie pour les enfants et les familles gravement traumatisés par la guerre. En 2005 et 2006, quatre centres d'aide d'urgence vinrent s'y ajouter, à Naplouse, Hébron, Jéricho et Jenin. En plus, un programme de renforcement des familles fut mis en place en 2005. SOS Villages d'Enfants Bethléem, en coopération avec d'autres ONG, a pris diverses mesures pour soutenir la population dans le besoin, qui est marquée par ce conflit qui dure depuis de longues années: un soutien psychologique et psychiatrique, des soins médicaux, un soutien aux familles afin qu'elles continuent à pouvoir s'occuper elles-mêmes de leurs enfants. >Au bout de trois ans de négociations, un accord gouvernemental fut signé le 11 septembre 1999 entre le gouvernement palestinien, représenté par les autorités palestiniennes, et SOS-Kinderdorf International. Un terrain fut mis à la disposition de SOS-Kinderdorf International à proximité de Rafah en vue de la construction d'un village d'enfants SOS. En septembre 2001, les travaux de construction du village d'enfants SOS Rafah et de l'école et du jardin d'enfants annexés furent achevés. Depuis 2002, SOS Villages d'Enfants oeuvre à Gaza dans le domaine sanitaire en dirigeant un petit dispensaire pour la population des environs du village d'enfants SOS. Depuis 2004, il existe également un deuxième jardin d'enfants SOS à Khan Younis et un centre social dans la ville de Gaza. Ce dernier a mis sur pied un programme de renforcement des familles. Par ailleurs, une école primaire SOS Hermann Gmeiner fut installée dans les locaux de l'ancien bureau national de coordination, après quelques travaux d'aménagement.

En juin 1996, SOS-Kinderdorf International prit pour la première fois contact avec le Ministère de la Planification et de la Coopération internationale à Khan Younis (bande de Gaza). Au bout de trois ans de négociations, un accord gouvernemental fut signé le 11 septembre 1999 entre le gouvernement palestinien, représenté par les autorités palestiniennes, et SOS-Kinderdorf International. Un terrain fut mis à la disposition de SOS-Kinderdorf International à proximité de Rafah en vue de la construction d'un village d'enfants SOS. En septembre 2001, les travaux de construction du village d'enfants SOS Rafah et de l'école et du jardin d'enfants annexés furent achevés.