Swaziland

Le coup d'envoi officiel de l'action de SOS Villages d'Enfants au Swaziland fut donné en décembre 1986 avec la signature d'un accord gouvernemental entre SOS-Kinderdorf International et le royaume.

Le 17 août 1987, l'association SOS Villages d'Enfants du Swaziland "SOS Children's Village Association of Swaziland" fut enregistrée et la construction du premier village d'enfants SOS fut commencée à l'automne de la même année à Mbabane, la capitale du Swaziland. Au cours des années, d'autres institutions de SOS-Kinderdorf furent créées à Mbabane et à Nhlangano, au sud du pays.

Le plus ardent défenseur de l'action de SOS Villages d'Enfants au Swaziland est le roi Mswati III, qui s'est chargé officiellement du patronage de toutes les institutions de SOS-Kinderdorf dans son pays depuis 1998.

Au milieu de l'année 2000, SOS Villages d'enfants Swaziland intervint en faveur de nombreuses familles des environs de Mbabane ayant perdu leur logis en raison des inondations dans le cadre d'un programme d'aide d'urgence SOS.

Avec la participation de jeunes de villages d'enfants SOS et de trois ouvriers du bâtiment professionnels, des maisons furent reconstruites et un nouveau foyer donné aux familles.

En novembre 2001, SOS Villages d'Enfants Swaziland a réagi activement à l'épidémie de sida qui sévit dans le pays par un programme de renforcement des familles dans le voisinage de Mbabane.

En raison de la sécheresse continuelle et de la pénurie de vivres en résultant, un programme d'aide d'urgence a été lancé en avril 2002 dans la province de Hluthi, non loin du village d'enfants SOS de Nhlangano : il a permis de soutenir des familles en détresse pendant 30 mois, en leur fournissant des denrées alimentaires.

Ce programme a ensuite été transformé progressivement en programme de renforcement des familles. L'objectif est de veiller à ce que des enfants courant le risque d'être séparés de leur famille biologique ne le soient pas. Pour cela, SOS Villages d'Enfants travaille directement avec les familles et les communautés concernées et renforce leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et de les protéger. Ce travail de prévention est organisé en collaboration avec les autorités locales et les partenaires sociaux.

Il y a actuellement au Swaziland deux villages d'enfants SOS, deux foyers de jeunes SOS, deux jardins d'enfants SOS, deux écoles SOS Hermann Gmeiner, deux centres sociaux SOS (programmes de renforcement des familles) et deux centres médicaux SOS.