Sri Lanka

C'est en mars 1980 que l'idée de Hermann Gmeiner fit son chemin jusqu'au Sri Lanka par l'intermédiaire de M. Siddhartha Kaul, un représentant de SOS-Kinderdorf International. Un accord gouvernemental put être signé la même année et les premiers enfants SOS s'installèrent avec leurs mères dès novembre 1981 dans le village d'enfants SOS de Piliyandala, près de la capitale Colombo.

Plusieurs autres villages d'enfants SOS et institutions complémentaires suivirent, car le besoin en structures d'accueil appropriées pour les enfants abandonnés ou délaissés est énorme et le pays ne dispose pas des moyens financiers nécessaires. Les jardins d'enfants annexés aux villages sont fréquentés aussi bien par les enfants SOS que par les enfants des environs et sont très appréciés par la population.

Un accord portant sur la création d'une école SOS Hermann Gmeiner à proximité du village d'enfants SOS de Piliyandala fut signé avec le Ministère de l'Education en 1983. Deux ans plus tard, l'école SOS Hermann Gmeiner - la seule du Sri Lanka pour le moment - fut mise en service. Elle offre une bonne éducation aux enfants des environs du village d'enfants SOS. Pour soulager les mères qui travaillent, des centres sociaux SOS comportant des garderies et des infirmeries furent bientôt construits.

Les jeunes des villages d'enfants SOS résident depuis 1991 dans des foyers de jeunes SOS. Ils y apprennent à mener une vie indépendante et sont aidés dans leur recherche d'emploi. Ils reçoivent une formation solide en agriculture dans le centre SOS de formation professionnelle de Malpotha, qui fut construit par les jeunes SOS en 1991.

En 1995, SOS Villages d'Enfants Sri Lanka lança spontanément un programme d'aide d'urgence dans le nord du pays, pour aider les réfugiés tamouls qui s'étaient retrouvés sans abri à la suite de conflits politiques. Un centre social a vu le jour en 2003 à Batticaloa, dans le nord-est du pays profondément ébranlé.

Après le raz-de-marée en décembre 2004, un vaste programme d'aide d'urgence a été lancé sur les côtes est et sud du Sri Lanka, il comprend aussi bien des mesures d'aide d'urgence immédiate que la reconstruction de maisons. SOS Villages d'Enfants prévoit d'ouvrir deux nouveaux centres sociaux SOS dans les régions affectées.