Portraits du cirque social - Pérou

« Je n’aime pas dépendre des autres. Il vaut mieux compter sur soi-même.

Je n’exige rien au père de mes trois enfants. Nous nous sommes rencontrés à l’école quand j’étais jeune et nous avons emménagé ensemble quand je suis tombée enceinte. C’était désastreux. C’est probablement l’une des pires décisions que j’ai prises dans ma vie. Nous nous sommes séparés et maintenant, il vit chez ses parents. Il n’appelle même pas les enfants à Noël. Pour eux, je joue autant le rôle de mère que de père. C’est difficile. Être une mère monoparentale, c’est toujours difficile. Je peux seulement travailler à temps partiel, alors mes frères et mes sœurs nous aident, mes enfants et moi, du mieux qu’ils le peuvent.

Je rêve d’obtenir un diplôme en enseignement. Je sais que je peux le faire. J’ai déjà été très timide, mais les ateliers du cirque social m’ont appris à avoir confiance en moi. Par exemple, quand on se retrouve sur un trapèze, on pense qu’on ne peut pas y arriver, mais grâce aux encouragements des autres, on se rend compte qu’on peut réussir! Il faut simplement croire en soi et persévérer quand on se sent frustré.

Grâce au cirque social, je communique maintenant mieux avec mes enfants. Je suis plus tolérante. Je ne laisse pas échapper de paroles que je regrette quand je suis stressée ou fatiguée. Quand je reviens à la maison après les ateliers du cirque social, mes enfants me demandent toujours ce que j’ai appris. Je me mets alors à jongler, ou nous jouons du cajón ensemble. Nous nous amusons! Je veux leur donner le meilleur de moi-même. Je ne veux pas qu’ils fassent les mêmes erreurs que moi. »

Le programme de cirque social de SOS a été élaboré par SOS Villages d’Enfants en collaboration avec le Cirque du Soleil. Au Pérou, le programme a été mis en place en partenariat avec La Tarumba. En savoir plus sur le programme de cirque social de SOS : www.sos-villages-d-enfants.ca/fr/le-programme-de-cirque-social-de-sos