Ouzbékistan

Les premiers contacts entre SOS-Kinderdorf International et le gouvernement de l'Ouzbékistan furent pris en 1996. La situation économique et sociale dans ce pays indépendant de l'ancienne URSS depuis 1991 était catastrophique. Les orphelinats existants se délabraient à vue d'oeil. C'est pourquoi SOS-Kinderdorf International prit la décision d'introduire le concept de Hermann Gmeiner en Ouzbékistan et de créer un village d'enfants SOS dans la capitale du pays, Tachkent.

Les premières familles purent emménager dans les maisons familiales du village d'enfants SOS de Tachkent en novembre 2000 et le jardin d'enfants annexé put être mis en service à la même date. Peu de temps après, le deuxième village d'enfants SOS fut construit à Samarkand car les besoins de placement pour les enfants étaient toujours aussi importants.

En début d'année 2007, SOS Villages d'Enfants Ouzbékistan a démarré des programmes de renforcement des familles. Le but de ces programmes est d'empêcher l'abandon des enfants. Pour ce faire, SOS village d'enfants SOS travaille en coopération avec les familles et les communautés et les assiste dans l'éducation et la protection de leurs enfants. Ce travail de prévention est réalisé en coopération avec les autorités locales et les autres partenaires sociaux.