Nigeria

Suite à une guerre civile de trois ans, Hermann Gmeiner visita le Nigeria en 1970 sur l'invitation du "National Council of Women Society" (NCWS) et put se faire une idée de la misère de la population, en particulier des enfants.

Après plusieurs entretiens avec différentes personnalités du pays, un comité SOS Villages d'Enfants, s'occupant de la collecte de fonds et de la construction d'un village d'enfants SOS au Nigeria, fut fondé sous la direction de Mme Awoliyi.

Une fois que le gouvernement (de l'Etat de Lagos) avait mis un terrain à disposition à Isolo, un quartier de Lagos, la construction du premier village d'enfants SOS au Nigeria put être commencée, dès 1970. Ce village fut achevé début 1973 et put être habité par les premiers enfants.

En août 1980, l'association nationale SOS Villages d'Enfants Nigeria fut fondée en tant que représentante de l'organisation dans le pays.

Au cours des années suivantes, d'autres institutions SOS Villages d'Enfants s'y ajoutèrent, surtout dans le domaine éducatif et de formation professionnelle, à savoir un jardin d'enfants, une école primaire et un centre de formation professionnelle, qui propose différents cours de préparation à la vie professionnelle.

Le domaine éducatif est particulièrement important dans ce pays, le plus peuplé d'Afrique avec plus de 110 millions d'habitants et un taux d'analphabètes de 43% environ. Lorsque les premiers enfants accueillis eurent l'âge de quitter leurs familles SOS, différents foyers de jeunes et programmes d'intégration furent créés.

En raison de la capacité d'accueil réduite du village d'enfants SOS d'Isolo, la construction d'un deuxième village d'enfants SOS devint nécessaire au Nigeria. Ainsi, le village d'enfants SOS d'Owu-Ijebu, comprenant 12 maisons familiales, un dispensaire, un jardin d'enfants et une école primaire, fut mis en place dans l'Ogun State, à environ 145 km de Lagos.

En janvier 1996, les six premiers enfants, les mères et le nouveau directeur de village purent emménager dans "leur" village. En 2003/2004, un projet d'aide au voisinage a été lancé dans le centre de Lagos ; il doit aider les personnes à prendre leur vie en mains (premiers secours, aide aux personnes touchées par le sida, prévention et information, soutien des femmes, etc.).

A partir du milieu de l'année 2004, sur les deux sites des villages d'enfants SOS, des programmes de promotion de la famille ont été mis en place en collaboration avec d'autres organisations d'aide : ils s'adressent aux familles dans le besoin, en particulier aux personnes touchées par le VIH/sida. Parallèlement, des démarches ont été réalisées pour concrétiser l'idée d'un troisième village d'enfants SOS au Nigeria, près de la capitale Abuja.

En octobre 2007, le troisième village d'enfants SOS a ouvert ses portes. En raison des besoins de la population avoisinante, SOS Villages d'Enfants  Nigeria a décidé de mettre en place un programme de renforcement des familles supplémentaire.

L'objectif de ces programmes est de veiller à ce que des enfants courant le risque d'être séparés de leur famille biologique ne le soient pas. Pour ce faire, SOS Villages d'Enfants Nigeria travaille directement avec les familles et les communautés concernées pour renforcer leurs compétences afin qu'elles puissent s'occuper au mieux des enfants et les protéger. Ce travail de prévention est organisé en coopération avec les autorités locales et d'autres partenaires. 

Il y a actuellement au Nigeria trois villages d'enfants SOS, deux foyers de jeunes SOS, trois jardins d'enfants SOS, trois écoles SOS Hermann Gmeiner, un centre SOS de formation professionnelle et cinq centres sociaux.