Nicaragua

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

SOS-Kinderdorf International décida de commencer son action au Nicaragua en 1972 à la suite d'un tremblement de terre qui détruisit presque entièrement la capitale Managua. Le premier village d'enfants SOS ouvrit ses portes en avril 1973 à Estelí, au nord-ouest du pays, et s'occupa en premier lieu des enfants devenus orphelins à la suite de cette catastrophe. C'est grâce à Mme Alicia de Barrantes, une Nicaraguayenne engagée, et à une représentante de SOS Villages d'Enfants, Mme Luise Sinnhuber, que l'idée de Hermann Gmeiner put prendre pied dans ce pays et s'établir à d'autres endroits les années suivantes.

En 1978, une guerre civile éclata au Nicaragua, qui fit de nombreuses victimes. Le fort taux de chômage, responsable de la pauvreté économique et sociale des familles, entraîna la construction de villages d'enfants SOS supplémentaires et d'autres institutions d'encadrement à l'ouest du Nicaragua, par exemple dans la capitale Managua. Des centres sociaux SOS furent créés dans ce pays de manière à venir en aide aux mères célibataires ainsi qu'aux mères de famille nombreuse, grâce à la prise en charge des nourrissons et des enfants jusqu'à l'âge de six ans pendant la journée. Cette forme d'encadrement représente jusqu'à aujourd'hui une part essentielle de l'action de SOS Villages d'Enfants au Nicaragua.

Les années de guerre civile laissèrent derrière elles une situation économique précaire. Comme les villes avec suffisamment d'établissements scolaires étaient rares et que beaucoup de familles n'étaient pas en mesure de financer la scolarité de leurs enfants, SOS Villages d'Enfants créa également des écoles primaires et secondaires. Ces écoles sont aujourd'hui reconnues et jouissent d'une excellente réputation.

En octobre 1998, le pays, marqué par la pauvreté, fut une nouvelle fois frappé par une catastrophe naturelle: l'ouragan Mitch détruisit une grande partie du pays. Pour venir rapidement en aide à la population, SOS Villages d'Enfants mit en place au début du mois de novembre 1998 un programme d'aide d'urgence SOS. Dans ce cadre, des denrées alimentaires pour 11 500 personnes et des médicaments furent distribués aux hôpitaux. Un logement provisoire pouvant accueillir temporairement des enfants et des mères fut établi à León.

En 2003, SOS Villages d'Enfants a lancé des programmes de renforcement des familles. L'objectif est de veiller à ce que des enfants courant le risque d'être séparés de leur famille biologique ne le soient pas. Pour cela, SOS Villages d'Enfants travaille directement avec les familles et les communautés concernées et renforce leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et de les protéger. Ce travail de prévention est organisé en collaboration avec les autorités locales et les partenaires sociaux.

Il y a à l'heure actuelle au Nicaragua six villages d'enfants SOS, quatre foyers de jeunes SOS, deux écoles SOS Hermann Gmeiner, un centre SOS de formation professionnelle et vingtcentres sociaux SOS.