Népal

Pendant une visite au Népal en 1968, Hermann Gmeiner, le fondateur des villages d'enfants SOS, rencontra entre autres la princesse népalaise Princep Shah, qui se montra fortement impressionnée par l'idée des villages d'enfants SOS.

Un an plus tard, l'association SOS Villages d'Enfants Népal fut fondée sous son patronage et sous la présidence de la princesse Sharada Shah. Ce soutien efficace de la famille royale depuis le début joua un rôle important dans le développement de l'action de SOS Villages d'Enfants au Népal. En 1973, les premières familles SOS emménagèrent dans le village d'enfants SOS Sanothimi, à proximité de la capitale Katmandou, un projet qui allait servir de modèle à de nombreuses autres institutions SOS au Népal.

Ainsi, la première école SOS Hermann Gmeiner (1973), qui assure une bonne éducation aux enfants et aux jeunes, de même que le premier foyer de jeunes SOS du pays (1983), qui encadre les jeunes sur la voie de l'autonomie et les soutient pendant leur recherche d'un travail, furent créés à Sanothimi.

En 1982, l'offre éducative fut élargie pour comprendre un centre SOS de formation professionnelle. Le royaume himalayen du Népal fait jusqu'à aujourd'hui partie des pays les plus pauvres du monde. En raison des mauvaises conditions économiques et médicales, les centres sociaux SOS, où sont encadrés pendant la journée et suivis médicalement essentiellement les enfants des environs, fournissent une aide importante à la population. Le premier centre social fut mis en service à Surkhet en 1988.

Depuis les années 70, une très bonne coopération existe entre SOS Villages d'Enfants et la communauté tibétaine en exil. Une première maison fut construite à Pokhara-Chhorepatan en 1975, afin de donner un foyer à un groupe de 32 enfants de réfugiés tibétains venus dans la plaine de Pokhara. Au fil du temps, l'aide aux réfugiés tibétains est devenue l'une des priorités de SOS Villages d'Enfants dans le pays, avec notamment l'ouverture, en 1988, de la "Namgyal Higher Secondary School" à Gokarna/Katmandou, le seul lycée du Népal pour Tibétains.