Maurice

Les premiers contacts visant la création d'un village d'enfants SOS furent noués avec le gouvernement en 1988 sur l'île Maurice. Un accord put être signé dès 1989 et l'association nationale SOS Villages d'Enfants fut enregistrée officiellement la même année.

Le gouvernement, qui approuve vivement l'initiative de SOS-Kinderdorf International, mit un terrain à disposition à Beau Bassin, à 20 km au sud de la capitale Port-Louis et la construction du village d'enfants SOS put être commencée en 1990.

En 1996, les premiers adolescents atteignirent l'âge de se préparer à une vie autonome dans un foyer de jeunes SOS en dehors du village d'enfants SOS, et dans ce but, huit appartements furent achetés à environ deux kilomètres du village d'enfants SOS. 

Bien que l'île Maurice soit une destination touristique populaire, la pauvreté y est grande, surtout dans les régions peu fréquentées par les touristes. Il y a bien des institutions d'aide aux enfants, mais elles sont insuffisantes sur le plan aussi bien quantitatif que qualitatif, raison pour laquelle on décida de créer un autre village d'enfants SOS sur l'île.

Le gouvernement mit à disposition un terrain approprié à Bambous, la capitale du district Black River, à 20 km au sud du village d'enfants déjà existant. En novembre 2003, les premiers enfants purent emménager dans leur nouveau foyer. En 2004, un projet pilote pour le soutien et le renforcement d'enfants et de familles dans le besoin a été lancé à Bambous. En raison de son succès, ce projet a été transformé en institution permanente.

L'objectif du programme de renforcement des familles est de veiller à ce que les enfants risquant d'être séparés de leur famille ne le soient pas. Pour cela, SOS Villages d'Enfants travaille directement avec les familles et les communautés concernées et renforce leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et de les protéger. Ce travail de prévention est organisé en collaboration avec les autorités locales et les partenaires sociaux.