Laos

Comme des décennies d'affrontements guerriers avaient fait des ravages, entraîné la stagnation économique et plongé le Laos dans une situation sociale catastrophique, SOS-Kinderdorf International décida en 1993, après le retour au calme politique, d'introduire l'idée de Hermann Gmeiner dans le pays et d'y construire des villages d'enfants SOS.

Un accord fut signé avec le gouvernement dans la même année, grâce au soutien énergique du Ministre des Affaires Sociales de l'époque, M. Thongloun Sisoulith. Les premiers enfants s'installèrent dès 1995 dans le village d'enfants SOS à Vientiane, la capitale du Laos.

SOS-Kinderdorf décida, pour réduire la souffrance des enfants et en l'absence de prestations sociales de la part de l'Etat, de construire d'autres villages d'enfants à Pakse, Xiengkhouang et Luang Prabang.

Les jardins d'enfants SOS et écoles SOS Hermann Gmeiner annexés aux villages d'enfants sont aussi ouverts aux enfants des environs. Les enfants les plus âgés sont préparés à une vie indépendante dans les foyers de jeunes SOS et y sont aussi aidés dans leur recherche d'emploi. Les mères et collaborateurs SOS sont formés depuis 1997 dans le centre SOS de formation professionnelle de Vientiane.

Les centres sociaux SOS, qui ouvrirent en même temps que les jardins d'enfants, prennent en charge les enfants des mères du voisinage qui travaillent, proposent des services de consultation et viennent en aide à la population des environs d'une manière générale.

A partir de 2002, SOS Villages d'Enfants a lancé un programme de renforcement des familles sur tous les sites de villages d'enfants SOS. L'objectif de ces programmes est de permettre aux enfants qui risquent de perdre leurs familles de rester avec elles.

Pour ce faire, SOS Villages d'Enfants travaille directement avec les familles et les communautés concernées pour renforcer leurs compétences afin qu'elles puissent s'occuper au mieux et protéger les enfants. Ce travail de prévention est organisé en coopération avec les autorités locales et d'autres partenaires. Les travaux de construction du sixième village d'enfants SOS du pays, situé à Savannakhet, se sont achevés en mars 2008 et les premières familles ont pu emménager dans leur nouvelle maison peu de temps après.