Jordanie

Suite à une rencontre entre Hermann Gmeiner, Bruno Kreisky, le Chancelier fédéral autrichien de l'époque, et la Reine Nour de Jordanie en 1982, on décida de construire un village d'enfants SOS en Jordanie, afin d'améliorer la protection de l'enfance dans ce pays.

A cette fin, un accord portant sur l'action de SOS Villages d'Enfants en Jordanie fut signé en 1983 et une association SOS Villages d'Enfants nationale fondée un an plus tard. En mai 1986, les premières familles SOS emménagèrent dans les douze maisons familiales du village d'enfants SOS.

Pour faciliter l'intégration des enfants orphelins dans leur environnement, le jardin d'enfants SOS est ouvert aux enfants du voisinage. Un deuxième village d'enfants SOS suivit en 1991 dans la ville côtière d'Akaba, au sud du pays.

Les jeunes sortis des villages d'enfants sont logés dans des foyers de jeunes SOS d'Amman depuis 1993. Ils peuvent s'y préparer à une vie indépendante et sont soutenus pendant la recherche d'un travail.

Le troisième village d'enfants SOS de Jordanie fut créé à Irbid, au nord du pays, l'année du 50ème anniversaire de SOS Villages d'Enfants. Il ouvrit ses portes à l'automne 1999. On commença également rapidement le travail en faveur des jeunes à Irbid, de manière à permettre, surtout aux jeunes filles de la région méridionale d'Akaba, où les possibilités sont plutôt restreintes, de faire des études. En 2003, on a ouvert un centre SOS de formation professionnelle pour les mères SOS et le personnel.