Inde

En 1963, Hermann Gmeiner rencontra le Premier ministre indien de l'époque, M. Pandit Jawahar Lal Nehru, qui était fortement impressionné par le concept des villages d'enfants SOS. Sous la présidence de sa fille, Mme Indira Gandhi, un comité et par la suite une association furent fondés, qui firent aussitôt avancer la réalisation du premier village d'enfants SOS à Greenfield, à proximité de Delhi. M. J.N. Kaul, l'un des membres fondateurs de l'association SOS Villages d'Enfants nationale, devint le premier directeur du village et marqua l'action de SOS Villages d'Enfants dans ce pays pauvre et fortement peuplé au cours des décennies qui suivirent. En 1967, Mme Indira Gandhi remit la présidence du comité à Mme Tara Ali Baig, qui dirigea l'association SOS Villages d'Enfants Inde jusqu'à sa mort en 1989. Depuis lors, M. J.N. Kaul préside l'ensemble de l'action de SOS Villages d'Enfants en Inde.

Une très bonne coopération existe entre la communauté tibétaine en exil et SOS-Kinderdorf International depuis les années 60. Peu après la fuite des Tibétains de leur patrie, le Dalaï-Lama fonda les "Tibetan Children's Villages" le 17 mai 1960, et en 1962, la "Tibetan Home Foundation" fut créée. Il existe ainsi deux organisations d'encadrement qui mettent en oeuvre l'idée de SOS Villages d'Enfants au profit des enfants tibétains.

En 1971, un foyer d'enfants sommaire fut transformé en premier village d'enfants SOS tibétain à Dharamsala, une ville au nord de l'Inde, où s'étaient établis un grand nombre de réfugiés. Au cours des années, de grands villages d'enfants SOS furent construits à sept endroits en Inde pour les enfants tibétains.

La misère économique et la situation politique tendue dans certaines régions du sous-continent indien firent que SOS Villages d'Enfants s'y engagea particulièrement, que son action y connut un développement rapide et que de nombreux villages d'enfants SOS et d'autres institutions SOS y furent aménagés.

L'Inde fut régulièrement ébranlée par des troubles (en 1983 dans l'Etat d'Assam, et depuis 1994 au Jammu-et-Cachemire) ou touchée par des catastrophes environnementales et naturelles, comme l'accident de gaz toxique en 1984 à Bhopal, les ouragans de Visakhapatnam en 1996 et d'Orissa en 1999, les tremblements de terre dévastateurs de Latur en 1993 et du Gujarat en 2001 ainsi que les ravages causés par le tsunami dans la province de Tamil Nadu en décembre 2004. Lors de toutes ces catastrophes, SOS Villages d'Enfants a apporté son secours immédiat dans le cadre de programmes d'aide d'urgence, qui ont toujours été transformés en institutions permanentes, avant tout en villages d'enfants SOS.