Honduras

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Dans les années 60, la situation sociale et économique était désastreuse au Honduras: de nombreux enfants étaient rejetés par leur famille et devaient vivre dans la rue. Pour soulager la misère des enfants, Soeur María Rosa Legoll s'engagea dès 1968 pour la réalisation de l'idée de SOS Villages d'Enfants au Honduras. Le premier village d'enfants SOS fut créé à Tegucigalpa, la capitale du pays, en 1970.  

Le nombre d'enfants orphelins augmentait avec la détérioration de la situation politique et économique. Bien que la relation entre le Honduras et le Salvador, le pays voisin, se soit détendue en 1997 (les litiges frontaliers avaient été résolus) la situation politique restait instable dans le pays. SOS Villages d'Enfants renforça donc son action au Honduras et construisit cinq autres villages d'enfants SOS, de même que de nombreuses institutions annexes SOS.

En octobre 1998, le cyclone "Mitch" dévasta le pays en partie. Peu après, SOS Villages d'Enfants lança un vaste programme d'aide d'urgence SOS: 3 000 familles furent approvisionnées en denrées alimentaires, des médicaments distribués aux hôpitaux, des abris de fortune fournis aux enfants et à leur mère et les familles sans-abri aidées financièrement pendant la reconstruction de leur maison. Un village d'enfants SOS et un centre social SOS furent créés à Choluteca, la localité la plus touchée par le cyclone, dans le cadre du programme d'aide d'urgence.

En 2005, SOS Villages d'Enfants a lancé des programmes de renforcement des familles. L'objectif est de veiller à ce que des enfants courant le risque d'être séparés de leur famille biologique ne le soient pas. Pour cela, SOS Villages d'Enfants travaille directement avec les familles et les communautés concernées et renforce leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et de les protéger. Ce travail de prévention est organisé en collaboration avec les autorités locales et les partenaires sociaux. 

Il y a actuellement au Honduras sept villages d'enfants SOS, cinq foyers de jeunes SOS, une école SOS Hermann Gmeiner, un centre SOS de formation professionnelle, six centres sociaux SOS et un centre médical SOS.