Guinée-Bissau

En raison de la pauvreté qui règne en Guinée-Bissau, le gouvernement du pays s'adressa à SOS-Kinderdorf International en 1984 pour lui demander de construire un village d'enfants SOS en Guinée-Bissau.

Au cours des années qui suivirent, des contacts furent noués entre le Secrétaire général de SOS-Kinderdorf International et les autorités nationales, qui furent surtout approfondis par l'Ambassadeur de Guinée-Bissau au Sénégal, M. José Baptista.

En février 1988, un terrain fut attribué sans frais à SOS Villages d'Enfants à Mansiri, une banlieue de la capitale Bissau. C'est ainsi que le premier village d'enfants SOS avec jardin d'enfants et école primaire vit le jour en Guinée-Bissau entre 1991 et 1994. A la fin des travaux au début 1994, deux religieuses (Mmes Ronchi et Benedetti) se chargèrent de trouver du personnel et d'assumer la direction du village dans un premier temps. Les premiers enfants purent emménager dans leur nouveau foyer en mai 1994.

Dans le cadre de l'inauguration officielle du village d'enfants SOS de Bissau, le Président de Guinée-Buissau fit l'éloge de l'action de SOS Villages d'Enfants et renomma la rue dans laquelle est située le village d'enfants SOS de Bissau "Rua Hermann Gmeiner".

Par la suite, SOS Villages d'Enfants obtint un deuxième terrain dans la capitale de province Gabú, à environ 200 km de Bissau. En raison des troubles politiques et sociaux en 1997/98, le début des travaux de construction du deuxième village d'enfants SOS fut toutefois retardé.

En juin 1998, des conflits armés éclatèrent à proximité du village d'enfants SOS de Bissau. Les enfants et le personnel furent évacués, dans un premier temps à Gabú et ensuite dans le village d'enfants SOS de Bakoteh en Gambie, d'octobre 1998 à juillet 1999.

Pendant la guerre civile, SOS Villages d'Enfants mit sur pied un petit programme d'aide d'urgence afin d'approvisionner en denrées alimentaires, médicaments et eau le voisinage immédiat du village d'enfants SOS ainsi qu'un hôpital public pendant cette difficile période et de participer à la reconstruction de maisons.

En 2000/2001, le village d'enfants SOS de Gabú avec jardin d'enfants et école fut finalement achevé. En même temps, un foyer de jeunes SOS et un centre social SOS, prodiguant des soins de premiers secours, assurant la formation continue des jeunes et leur offrant des programmes de loisirs furent créés à Bissau sur un terrain adjacent du village d'enfants SOS existant.