Guinée

La libéralisation politique en Guinée ainsi que le renforcement de la politique sociale au profit des enfants dans le besoin pendant les années 1984/1985 permirent à SOS Villages d'Enfants d'agir en Guinée.

Suite à la signature d'un accord de coopération avec le gouvernement en décembre 1985, SOS-Kinderdorf International obtint gratuitement un terrain, à environ 25 km à l'est du centre ville de Conakry. C'est ainsi que le premier village d'enfants SOS avec jardin d'enfants et école fut créé entre 1987 et 1989. Les premiers enfants emménagèrent dans leur nouveau foyer en décembre 1989.

En 1993, SOS Villages d'Enfants se vit attribuer un autre terrain pour élargir ses activités en Guinée dans le district de Gbangana, à proximité de la ville provinciale de Nzérékoré, à l'extrême sud-est du pays. C'est là que le village d'enfants SOS de Nzérékoré avec jardin d'enfants et école vit le jour en 1999/2000.

A partir du mois d'octobre 2000, une association SOS Villages d'Enfants nationale mena l'action de SOS Villages d'Enfants en Guinée en sa qualité d'entité juridique nationale. En 1995, lorsque les premiers jeunes furent en âge de quitter le village d'enfants SOS de Conakry, un foyer de jeunes SOS fut créé dans une maison louée à Conakry.

SOS Villages d'Enfants Guinée réalisa également diverses mesures daide au voisinage au fil des années et participa entre autres à l'approvisionnement en denrées alimentaires du village d'enfants SOS de Bissau, qui avait dû être évacué.

En 2002, on eut l'idée de construire un troisième village d'enfants SOS en Guinée, plus précisément à Kankan, la deuxième ville du pays, à environ 520 km de Conakry. En 2003, cette aide au voisinage a été renforcée dans tous les villages d'enfants SOS de Guinée. A Conakry, un programme d'alphabétisation et de formation pour adultes, destiné surtout aux femmes,  a été lancé en octobre 2003 en collaboration avec une association de femmes. Les préparations pour l’établissement d’un quatrième village d'enfants SOS à Labe ont débuté en mars 2005.