Gambie

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

En raison de l'appauvrissement de nombreuses familles et de l'éclatement des structures familiales traditionnelles en Gambie, de plus en plus d'enfants étaient livrés à eux-mêmes. C'est pourquoi SOS-Kinderdorf International décida d'agir dans le pays en 1980 et délégua M. Otto Brönnimann en tant que premier représentant de SOS Villages d'Enfants.

En 1981, le premier village d'enfants SOS fut créé à Bakoteh, à environ 18 km de la capitale Banjul. Un jardin d'enfants SOS et une école primaire SOS Hermann Gmeiner, qui fut remise aux autorités scolaires par la suite, furent mis en place par la même occasion.

Au cours des années qui suivirent, de nombreuses institutions complémentaires, axées sur l'encadrement des jeunes, l'éducation scolaire et le suivi médical, virent le jour sur les terrains avoisinant le village d'enfants SOS. Entre autres, un centre SOS de formation professionnelle, dispensant des cours de formation technique de trois ans, ouvrit ses portes à Bakoteh. Ce centre est également fréquenté par des apprentis issus des villages d'enfants SOS du Liberia et de Sierra Leone, à cause de la crise de l'enseignement en Afrique du nord-ouest, ainsi que par de jeunes Gambiens externes.

Comme l'encadrement médical laisse fortement à désirer en Gambie, SOS Villages d'Enfants créa également un centre de protection maternelle et infantile SOS, qui conseille les femmes enceintes et les mères ayant des enfants en bas âge et assure leur suivi médical.

En 1998/99, le centre SOS de formation pour futures mères et collaborateurs SOS fut fondé en tant qu'institution régionale de formation. La situation politique et économique de la Gambie connut des turbulences à plusieurs reprises au cours des années, tout comme celle des autres pays de l'Afrique du nord-ouest. SOS Villages d'Enfants est régulièrement venue en aide à la population des environs dans les situations d'urgence, par exemple en construisant des maisons pour les familles nécessiteuses.

Dans le cadre des programmes SOS d'entraide dans le voisinage, le village d'enfants SOS Bakoteh accueillit fin 1998 les enfants du village d'enfants SOS de Guinée-Bissau qui fuyaient la guerre dans leur pays. Au bout d'environ neuf mois de vie commune dans un espace réduit, les familles SOS de Guinée-Bissau purent réintégrer leur foyer.

En juin 1994, la rue dans laquelle sont situées toutes les institutions SOS en Gambie fut renommée "Hermann Gmeiner Drive High Way" en signe de reconnaissance publique. A partir de 2004, SOS Villages d'Enfants Gambie a participé à l'élaboration de deux centres communautaires et à la construction de foyers provisoires pour les filles des environs de Bakoteh victimes d'exploitation sexuelle.

Il y a actuellement deux villages d'enfants SOS, un foyer de jeunes SOS, deux jardins d'enfants SOS, trois écoles SOS Hermann Gmeiner, deux centres SOS de formation professionnelle, un centre social SOS et un centre médical SOS en Gambie.