France

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Après que l'instituteur Gilbert Cotteau, âgé de 22 ans, ait lu un article sur Hermann Gmeiner en 1953 et rencontré ce dernier la même année à Imst, il fonda l'association "Village d'Enfants SOS de Busigny" en avril 1954. En septembre 1956, la première pierre du premier village d'enfants SOS en dehors d'Autriche fut posée à Busigny (Département du Nord), en présence de Hermann Gmeiner. Sur l'initiative de Charles Kraemer, un homme d'affaires strasbourgeois, l'idée de Hermann Gmeiner fut concrétisée en Alsace aussi dans les années 60. En novembre 1960, la première pierre du village d'enfants SOS alsacien, dirigé jusqu'à aujourd'hui par une association SOS Villages d'Enfants à part, fut posée à Obernai.

Pour promouvoir également l'action de SOS Villages d'Enfants en dehors de la France, une association fut créée en 1979 qui fusionna toutefois avec l'association française principale en 1997, connue aujourd'hui sous le nom de "SOS Villages d'Enfants". En 1994, l'association SOS Villages d'Enfants encouragea la création d'un village d'enfants SOS à Tahiti, une île en Polynésie française. Dans l'Hexagone, un foyer de jeunes SOS et plusieurs institutions de formation professionnelle furent créés au fil du temps à côté des villages d'enfants SOS, afin de mieux répondre aux besoins des jeunes et de leur faciliter le passage à l'autonomie et l'intégration dans la vie professionnelle.  

Il y a actuellement 13 villages d'enfants SOS, un foyer de jeunes SOS et deux centres SOS de formation professionnelle en France.