Estonie

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

L'action de SOS Villages d'Enfants en Estonie commença en 1992, peu après que l'Estonie soit redevenue indépendante de l'ancienne Union soviétique. A cette époque, le système d'aide sociale du pays avait de nombreuses failles et les orphelinats étaient dans un état désolant. La création d'une institution appropriée pour les enfants dans le besoin était devenue nécessaire de toute urgence. Dans ce but, un accord gouvernemental fut signé entre la république d'Estonie et SOS-Kinderdorf International le 25 septembre 1992.

Le premier village d'enfants SOS fut construit à Keila, une petite ville à environ 30 km au sud-ouest de la capitale Talinn, et les quatre premiers enfants purent emménager dans leur nouveau foyer en décembre 1994. En mai 1995, le jardin d'enfants SOS annexé et l'école primaire SOS Hermann Gmeiner, qui jouissent d'une très bonne réputation en raison de leur niveau pédagogique élevé, furent achevés. Le 16 juin 1995, le d'enfants SOS Keila fut inauguré solennellement avec ses institutions complémentaires.

Avec les années, les enfants devenaient adolescents, ce qui rendit nécessaire l'achat d'une maison à Keila pour y établir un foyer de jeunes SOS. En septembre 1999, les premiers jeunes emménagèrent dans le foyer de jeunes. Un appartement supplémentaire fut loué à Talinn pour les jeunes du village d'enfants SOS de Keila à l'automne 2002. Très vite, il a fallu trouver de la place pour les jeunes et on a construit un foyer de jeunes à Keila, qui a ouvert ses portes au printemps 2004. Ce nouveau foyer ayant une capacité d'accueil suffisante pour tous les jeunes, on a vendu le premier foyer de jeunes SOS.

Dans la région du Ida-Virumaa, comté situé au nord-est du pays et connu pour le trafic de drogue et un taux de sida élevé, un programme de renforcement des familles a été lancé en 2004. L'objectif est d'apporter un soutien financier et psychologique aux familles dans le besoin, d'aider les adultes pour les questions d'éducation et leur permettre de participer à des séminaires pour développer leur personnalité.  

Il y a actuellement en Estonie un village d'enfants SOS, un foyer de jeunes SOS, un jardin d'enfants SOS, une école SOS Hermann Gmeiner et trois centres sociaux SOS (avec programme de renforcement des familles).