Equateur

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

En 1963, M. Gerhard Engel, fondateur du premier village d'enfants en Equateur, noua les premiers contacts avec SOS-Kinderdorf International pour introduire l'idée de Hermann Gmeiner dans le pays. Au cours des années, le village d'enfants de Quito, comprenant douze maisons familiales, fut créé dans la capitale située au nord des Andes, grâce à des dons de particuliers et de sociétés. En 1978, le Père Mariani, originaire d'Italie, fonda le village d'enfants SOS d'Esmeraldas en coopération avec le vicariat d'Esmeraldas. 

En raison de l'accroissement permanent de la misère en Equateur, d'autres villages d'enfants SOS furent ouverts au fil du temps, afin de donner la sécurité d'une famille aux enfants en détresse, les maillons les plus faibles de la société. Des foyers pour les jeunes sortis des villages d'enfants SOS, dans lesquels les jeunes adultes peuvent se préparer à une vie autonome, vinrent s'y ajouter.

Entre 1991 et 1994, six centres sociaux SOS faisant office de garderies, dans lesquelles les enfants de parents qui travaillent et de mères célibataires sont encadrés pendant la journée, furent aménagés dans les quartiers les plus pauvres de Quito.

Lors des conflits frontaliers entre l'Equateur et le Pérou en 1995, SOS Villages d'Enfants mit en place un programme d'aide d'urgence SOS de quatre mois de part et d'autre de la frontière pour approvisionner les réfugiés en denrées alimentaires. En 1998, un autre programme d'aide d'urgence SOS fut mis en oeuvre lorsque la région de Manabi fut dévastée par des inondations causées par le phénomène climatique "El Niño", provoquant la détresse de nombreuses personnes. SOS Villages d'Enfants Equateur approvisionna plusieurs villages en denrées alimentaires, médicaments, fournitures scolaires et semences.

Début 2000, SOS Villages d'Enfants Equateur a lancé des programmes de renforcement des familles. Ces programmes apportent un soutien aux familles risquant d'abandonner leurs enfants et permet aux enfants de grandir dans un environnement familial aimant. Avec les autorités locales et d'autres prestataires de services, SOS Villages d'Enfants soutient les familles et renforce leurs capacités à bien prendre soin de leurs enfants. Ce travail de prévention est organisé en coopération avec les autorités locales et d'autres partenaires sociaux.

Il y a actuellement en Equateur cinq villages d'enfants SOS, quatre foyers de jeunes SOS, un jardin d'enfants SOS, des centres sociaux SOS dans six endroits différents et un centre SOS de formation professionnelle.