Egypte

 

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Pendant sa visite en Autriche en 1974, Mme Jehan al-Sadate, l'épouse d'Anouar al-Sadate, le chef d'Etat égyptien de l'époque, et Hermann Gmeiner convinrent de construire un village d'enfants SOS en Egypte. Le village d'enfants SOS et le jardin d'enfants annexé purent être mis en service fin 1976 dans le quartier de Nasser City au Caire, la capitale. Un an plus tard, l'association SOS Villages d'Enfants égyptienne fut fondée en tant qu'entité juridique de SOS Villages d'Enfants dans le pays. Face aux nombreux enfants orphelins et abandonnés en Egypte, SOS Villages d'Enfants décida de mettre en place d'autres institutions dans ce pays.

Un village d'enfants SOS vit ainsi le jour en 1979 à Amria, près d'Alexandrie, un autre à Tanta en 1983. Les jardins d'enfants SOS annexés sont également ouverts aux enfants des environs. L'école SOS Hermann Gmeiner ouvrit ses portes à Alexandrie en 1983. Les futures mères SOS du pays sont formées dans le centre SOS de formation professionnelle du Caire.

Un foyer de jeunes fut aménagé en 1986 pour les jeunes sortis du village d'enfants SOS du Caire. Ils y sont préparés à une vie indépendante et soutenus dans leur recherche d'un travail.

Fin 1994, des pluies abondantes causèrent des inondations à Assiout, au sud du pays, et un entrepôt de pétrole explosa. Ces deux catastrophes firent de nombreuses victimes, des milliers d'habitants perdirent leur foyer. SOS-Kinderdorf International réagit immédiatement et organisa un programme d'aide d'urgence SOS. Un village de secours pouvant accueillir 42 familles, un centre médical et un centre social furent mis sur pied pour venir en aide à la population.

La première pierre d'une école secondaire SOS Hermann Gmeiner fut posée au Caire en présence de Mme Moubarak, l'épouse du Président, en 1995. Le complexe scolaire d'une capacité d'accueil de 3 000 élèves entra en fonction au début de l'année scolaire 1997. Cette école est gérée par le groupe " Futures Language School".

Vers le milieu de l'année 2003, un projet fut lancé en collaboration avec l'UNHCR pour la prise en charge d'enfants mineurs non accompagnés. Ce sont des réfugiés de différents pays d'Afrique frappés par la guerre. Le but de cette action est soit de permettre aux enfants de retourner chez eux une fois les conflits passés, soit de faire en sorte qu'ils s'établissent à l'étranger.

Fin 2004, dans la région du Caire, un programme pour le renforcement des familles a également été lancé. Pour ce faire, SOS Villages d'Enfants travaille directement avec les familles et les communautés et les assiste dans la prise en charge et la protection des enfants. Ce travail de prévention est réalisé en coopération avec les autorités locales et d’autres partenaires sociaux. Il y a actuellement en Egypte trois villages d'enfants SOS, trois foyers de jeunes SOS, deux jardins d'enfants SOS, deux écoles SOS Hermann Gmeiner et trois centres sociaux SOS.