Croatie

Les premières mesures concrètes pour introduire l'idée des villages d'enfants SOS en Croatie furent prises en janvier 1992. Le principal interlocuteur de SOS-Kinderdorf International était une organisation qui s'était fixé pour objectif de faire venir des organisations d'aide internationales dans le pays et de leur apporter son soutien.

L'idée des villages d'enfants SOS rencontra un écho important dès le début et l'Association SOS Villages d'Enfants croate (SOS Djecje Selo Hrvatska) fut fondée le 12 février de la même année. Six mois plus tard, le 10 septembre 1992, la première pierre d'un premier village d'enfants SOS croate fut posée dans la commune de Lekenik, à 24 kilomètres environ au sud-est de Zagreb.

En janvier 1993, trois des 15 maisons familiales au total purent déjà accueillir leurs habitants. En août 1996, le jardin d'enfants SOS annexé au village et le centre social SOS furent mis en service.

Le 17 septembre 1994, la première pierre du second village d'enfants SOS, achevé en 1995, fut posée à Ladimirevci sous le patronage du président Franjo Tudjman. En 1996, le temps était venu d'élaborer un concept pour l'accueil des jeunes SOS.

Une maison appropriée pouvant héberger jusqu'à 22 jeunes fut rapidement trouvée à Zagreb. En septembre 1998, un contrat fut signé entre SOS-Kinderdorf International et le maire de Vukovar sur la création d'un jardin d'enfants SOS, qui fut inauguré le 4 novembre 1999 en présence de nombreuses personnalités régionales et nationales.

En 2000, un foyer de jeunes SOS pour les jeunes du village d'enfants SOS de Ladimirevci fut finalement ouvert à Osijek, de même qu'un autre foyer de jeunes à Zagreb.

Le centre social SOS de Lekenik fut intégré au village d'enfants SOS contigu en 2002. Il propose des activités de loisirs aux enfants du village d'enfants SOS de Lekenik et des environs. Début 2004, le jardin d'enfants SOS de Vukovar a été placé sous la responsabilité de la ville, l'accord avec SOS Villages d'Enfants Croatie pour le soutien financier arrivant à son terme.

Le foyer de jeunes SOS d'Osijek ayant atteint sa capacité d’accueil maximale, une autre maison a été achetée fin 2004 pour les jeunes du village d’enfants SOS de Ladimirevci. Actuellement, la Croatie compte deux villages d'enfants SOS, deux foyers de jeunes SOS et un jardin d'enfants SOS.