Crise naissante des personnes réfugiées d’Ukraine : Voici comment SOS s’occupe des enfants séparés de leurs familles

Young Ukrainian girl

La guerre déracine des familles, détruit des économies et ruine des infrastructures. Aujourd’hui, 79,5 millions de personnes sont forcées de quitter leur foyer, soit le nombre le plus élevé jamais enregistré. Les enfants sont disproportionnellement touchés et représentent près de la moitié des personnes déplacées de force dans le monde.

Ces enfants non accompagnés et séparés sont exposés à des risques de violence et de maltraitance, de stress psychologique, de mauvaise alimentation, de famine, de perte de scolarisation, de soins de santé inadéquats et de séparation permanente de leurs familles. Selon les Nations Unies (ONU), ils risquent également de graves préjudices comme le recrutement par des groupes armés, l’enlèvement, le viol, la violence sexuelle, et même la mort.

Alors que le conflit armé en Ukraine continue de provoquer des destructions, des déplacements et de l’incertitude, SOS Villages d’Enfants constate que débute une crise provoquée par l’afflux de personnes réfugiées, et touchant surtout les enfants non accompagnés et séparés.

Avant les récentes hostilités, 2,9 millions d’Ukrainiennes et d’Ukrainiens, dont 378 000 enfants, avaient déjà besoin d’une assistance humanitaire vitale. Au cours des derniers jours, 40 000 enfants de plus ont été déplacés.

Même s’il n’y a pas d’estimations actuellement, on peut supposer que le nombre d’enfants ukrainiens non accompagnés et séparés et d’enfants réfugiés atteindra rapidement les milliers.

Prendre soin des enfants non accompagnés et séparés

SOS Villages d’Enfants collabore avec d’autres organismes humanitaires et administrations locales pour veiller à que les enfants non accompagnés et séparés et les enfants réfugiés reçoivent des soins et soient protégés.

Afin d’empêcher que ces enfants soient maltraités, exploités, recrutés par des groupes armés ou envoyés dans des institutions dont les pratiques risquent de leur être néfastes, SOS Villages d’Enfants leur offre une protection familiale temporaire dans des centres de protection provisoires, où des professionnelles et professionnels qualifiés s’occupent d’eux 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et où ils reçoivent des soins de santé, de la nourriture, des vêtements, une trousse d’hygiène, un refuge et du soutien psychosocial, pendant que des efforts de recherche et de regroupement des familles sont déployés.

SOS Villages d’Enfants travaille de concert avec les administrations nationales et d’autres acteurs humanitaires afin de trouver, recenser et rechercher les enfants non accompagnés et séparés, et les réunir à leurs familles.

Parallèlement, SOS Villages d’Enfants offre à des professionnelles et professionnels qui travaillent avec des enfants (comme des responsables de la santé, des corps policiers, des patrouilles frontalières) une formation sur la gestion de cas pour les enfants non accompagnés et séparés au moyen d’un programme SOS fondé sur les normes minimales pour la protection de l’enfance dans l’intervention humanitaire de l’ONU.

Quant à l’adoption internationale, SOS Villages d’Enfants croit qu’il est dans l’intérêt des enfants de rester dans leur communauté d’appartenance. On ne peut pas présumer que les enfants non accompagnés n’ont pas de parents ni de membres de leur famille en vie, et l’adoption prématurée empêche les enfants de retrouver leurs familles. Les Lignes directrices de l’ONU relatives à la protection de remplacement pour les enfants et la Convention relative aux droits de l’enfant énoncent clairement qu’il est préférable d’épuiser toutes les options dans le pays avant d’envoyer les enfants à l’étranger. SOS Villages d’Enfants est également de cet avis.

Child holding adult's hand

Une assistance intégrée pour les enfants et les familles

L’assistance de SOS pour les enfants non accompagnés et séparés est notamment intégrée dans une intervention plus vaste de protection et de soins des personnes réfugiées, des enfants et des familles qui se trouvent dans des situations de conflit, intervention qui vise entre autres à leur offrir :

  • de la  nourriture, des vêtements et des articles d’hygiène;
  • un environnement sûr et protégé par l’entremise d’espaces amis des enfants  et d’activités mobiles;
  • des services de renseignements et de communications chez ICT Corners;.
  • des soins psychologiques et d’autres services en santé mentale.

_____________

Canadians wishing to support SOS Children's Villages emergency response programs are encouraged to Donate to SOS MAYDAY.