Cameroun

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

La république du Cameroun, située sur le golfe de Guinée à l'ouest de l'Afrique centrale, présente une population très diversifiée avec environ 140 groupes ethniques. Les zones urbanisées principales de ce pays d'environ 13 millions d'habitants sont les grandes villes au sud du pays, où SOS Villages d'Enfants avait en premier constaté le grand besoin en institutions adéquates d'encadrement et de protection de l'enfance.

Un accord de coopération fut signé quatre ans après les premières négociations entre SOS-Kinderdorf International et le gouvernement du Cameroun, qui eurent lieu en 1986. La première mesure concrète fut la mise en service d'un jardin d'enfants SOS dans des locaux loués à Mbalmayo, près de la capitale Yaoundé, en 1995.

L'école primaire SOS Hermann Gmeiner ouvrit ses portes aux enfants des environs deux ans plus tard sur le terrain du village d'enfants SOS, déjà en cours de construction à l'époque, afin de répondre au problème de l'analphabétisme. En 1998, les premiers enfants emménagèrent dans le village d'enfants nouvellement construit de Mbalmayo. Le centre médical SOS rattaché au village d'enfants SOS offre un suivi médical général ainsi que des conseils sanitaires préventifs à la population.

En 2004, SOS Villages d'Enfants met en place un programme de renforcement des familles qui apporte un soutien aux familles risquant d'abandonner leurs enfants et permet aux enfants de grandir dans un environnement familial aimant. Avec les autorités locales et d'autres prestataires de services, SOS Villages d'Enfants soutient les familles et les communautés et renforce leurs capacités à bien prendre soin de leurs enfants.

Douala, capitale économique et ville portuaire du Cameroun a été choisie pour accueillir le deuxième village d'enfants SOS du pays. Le choix s'est porté sur cette ville pour maintes raisons: sa population importante en raison du fort exode rural – conséquence de la crise économique persistante, le fort pourcentage d'enfants vivant dans la rue et le nombre grandissant d'infection par le sida. Le village et ses institutions annexes - jardin d'enfants SOS, école et centre médical, ont ouvert leurs portes en août 2007.

Le centre médical contribue fortement à améliorer la situation sanitaire de la population qui, en raison du climat chaud et humide de Douala et de la pollution importante, est particulièrement touchée par les maladies respiratoires et pulmonaires, ainsi que par la malaria et d'autres épidémies. Au Cameroun, il y a actuellement deux villages d'enfants SOS, deux jardins d'enfants SOS, deux écoles SOS Hermann Gmeiner, deux centres médicaux SOS et un centre social SOS.