Burkina Faso

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Hermann Gmeiner et l'association SOS Villages d'Enfants française tentèrent dès 1980 de commencer leur travail au Burkina Faso. SOS-Kinderdorf International ne réussit cependant pas à cette époque à prendre pied dans le pays, en raison de la situation politique extrêmement instable. Un accord gouvernemental put finalement être signé en septembre 1993. Un terrain adapté fut trouvé à 10 km au nord de la capitale Ouagadougou. Les travaux commencèrent en septembre 1995 et les premières familles purent s'installer dans leur village d'enfants SOS en avril 1997.

Le jardin d'enfants SOS, ouvert depuis septembre 1997 dans le village, est aussi fréquenté par les enfants des environs et est bien accepté par la population avoisinante. L'école SOS Hermann Gmeiner, qui fut dans un premier temps aménagée dans les locaux du jardin d'enfants SOS, ouvrit ses portes à la même période; elle propose une offre éducative précieuse aux enfants de la région.

Depuis la construction d'un bâtiment plus petit pour le jardin d'enfants SOS en octobre 1998, ces deux institutions ont chacune leurs propres locaux. En juin 2002, les travaux d'un second village d'enfants commencèrent à Bobo-Dioulasso. Le village d'enfants SOS de Dafra dispose d'un jardin d'enfants SOS et d'une école SOS Hermann Gmeiner. En mars 2004, les premiers enfants purent emménager dans leur nouveau foyer au village d'enfants SOS.

L'association nationale SOS Villages d'Enfants Burkina Faso a été fondée le 11 mars 2006. En 2007, SOS Villages d'Enfants a lancé des programmes de renforcement des familles à Dafra. L'objectif est de veiller à ce que des enfants courant le risque d'être séparés de leur famille biologique ne le soient pas. Pour cela, SOS Villages d'Enfants Burkina Faso travaille directement avec les familles et les communautés concernées et renforce leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et de les protéger. Ce travail de prévention est organisé en collaboration avec les autorités locales et les partenaires sociaux.

Il y a à ce jour au Burkina Faso deux villages d'enfants SOS, un foyer de jeunes SOS, deux jardins d'enfants SOS, deux écoles SOS Hermann Gmeiner et un centre social SOS.