Autriche

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Ce fut dès la période d'après-guerre que Hermann Gmeiner se consacra aux enfants et aux jeunes à Innsbruck. Face à la misère des orphelins de guerre et des enfants et des jeunes abandonnés, cet étudiant en médecine âgé d'à peine 30 ans, qui avait été marqué par la perte précoce de sa mère, développa l'idée des villages d'enfants SOS. En 1949, il fonda la "Societas Socialis" (SOS), une société qui fut transformée en l'association "SOS-Kinderdorf" un an plus tard, avec des amis à Innsbruck. Hermann Gmeiner investit la totalité de ses économies dans le premier appel - entre-temps entré dans la légende - à la générosité des Autrichiens, invités à donner un schilling par mois. Le succès inattendu de cette action permit la construction du premier village d'enfants SOS du monde dans la commune tyrolienne d'Imst, dont il fut le premier directeur. 

Face à la rapide progression du nombre de donateurs, Hermann Gmeiner envisagea la réalisation de nouveaux villages d'enfants SOS en Autriche et dans les pays voisins au début des années 1950. Au cours des années qui suivirent, des villages d'enfants SOS avec institutions annexes furent créés dans tous les länder d'Autriche hormis Vienne. En 1995, le premier foyer de jeunes SOS fut ouvert à Innsbruck. A la fin des années 1950, le village d'enfants SOS Wienerwald à Hinterbrühl près de Vienne, qui allait devenir le plus grand village d'enfants SOS d'Europe de l'Ouest avec 20 maisons familiales, fut mis en service. En 2006, le premier village d'enfants SOS "urbain" d'Autriche a ouvert ses portes à Vienne-Floridsdorf. Il est composé de plusieurs appartements de location et d'un centre social appelé FamilienRAThaus (maison du conseil familial).  

L'organisation faîtière "SOS-Kinderdorf International" fut créée en 1960 pour faire face au développement vertigineux de SOS Villages d'Enfants au niveau mondial. Depuis 1981, l'académie Hermann Gmeiner se penche sur l'aspect scientifique du travail avec les enfants et les jeunes ainsi que sur la formation des mères de villages d'enfants SOS et d'autres collaborateurs de SOS Villages d'Enfants. Depuis 2007, cette tâche est assurée par l'organisation faîtière ; aujourd'hui, l'académie Hermann Gmeiner sert uniquement de centre de conférences. Ces deux organisations ont leur siège à Innsbruck.

Hermann Gmeiner est décédé en 1986; son oeuvre au service des enfants est cependant poursuivie avec succès en Autriche et dans le monde entier. Même si l'Autriche est entre temps un pays hautement développé au centre de l'Europe, on y trouve des enfants et des jeunes qui ne reçoivent pas la sécurité et l'amour nécessaires au sein de leur propre famille. A côté des villages d'enfants SOS, une série d'institutions complémentaires de soutien furent créées avec le but d'encadrer les enfants et les jeunes et de les préparer au mieux à une vie autonome, pour contribuer à leur intégration dans l'environnement social et leur ouvrir des perspectives professionnelles.

Il y a actuellement en Autriche onze villages d'enfants SOS avec neuf foyers de jeunes SOS, huit jardins d'enfants SOS, un centre SOS de formation pour les mères et employés SOS, douze centres sociaux SOS et un centre médical SOS.