Algérie

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Après qu'un grave tremblement de terre avait secoué le pays en octobre 1980, SOS-Kinderdorf International décida d'agir en Algérie et d'y créer rapidement un village d'enfants SOS. A cet effet, le Ministère de la Santé mit un terrain à disposition au centre de la ville d'Alger. En automne 1981, les travaux de construction furent achevés et le village put être mis en service sans tarder.

Par la suite, on dut interrompre temporairement les activités dans le village d'enfants en raison de problèmes avec le gouvernement. Pendant cette période, les enfants continuèrent à être encadrés dans la ville de Ténès, sur la côte méditerranéenne. Les négociations avec le gouvernement sur la continuation de l'action de SOS Villages d'Enfants en Algérie furent reprises en 1984 et un accord sur la construction d'un nouveau village d'enfants SOS signé en 1985.

En 1992, les premiers enfants purent emménager dans leur nouveau foyer au village d'enfants SOS Draria, au sud de la capitale Alger. Pour faciliter aux jeunes le passage à l'autonomie, un foyer de jeunes SOS fut ouvert à Draria en 1998, où les jeunes sont encadrés et assistés pendant la recherche d'un travail.

En mai 2003, un violent séisme a frappé la région côtière au nord de l'Algérie, où vit la majorité de la population. SOS Villages d'Enfants Algérie a immédiatement lancé un programme d'aide d'urgence et distribué aux familles touchées, hébergées provisoirement dans des tentes, des colis contenant des rations alimentaires, des produits d’hygiène, des sacs de couchage, des radiateurs, des vêtements, etc. Ce séisme ayant entraîné une immense pauvreté dans cette région, SOS Villages d'Enfants Algérie y a lancé un programme de renforcement des familles en 2005. L'objectif est de veiller à ce que des enfants courant le risque d'être séparés de leur famille biologique ne le soient pas. Pour cela, SOS Villages d'Enfants Algérie travaille directement avec les familles et les communautés concernées et renforce leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et de les protéger. Ce travail de prévention est organisé en collaboration avec les autorités locales et les partenaires sociaux.

En 2008, le programme de renforcement des familles a été étendu aux régions de Tipaza et de Tizi Ouzou. Il y a actuellement un village d'enfants SOS, un foyer de jeunes SOS, un jardin d'enfants SOS et trois centres sociaux SOS (programmes de renforcement des familles) en Algérie.