Albanie

L'action de SOS Villages d'Enfants dans le pays

Durant l'été 1992, deux collaborateurs de SOS-Kinderdorf International visitèrent l'Albanie pour se faire une idée de la gravité de la situation dans laquelle se trouvait le pays. A la vue de l'état de l'orphelinat de Tirana, capitale de l'Albanie, ils décidèrent d'agir rapidement. Grâce à l'aide de l'Ambassade d'Autriche à Tirana, un accord gouvernemental put être signé le 7 octobre 1992. La première pierre fut posée le 23 mars 1994 et les premières familles emménagèrent dans leur village d'enfants SOS à Sauk, une petite commune au sud-est de la capitale, en juillet 1995.

Le village d'enfants SOS comprend un jardin d'enfants SOS et une école SOS Hermann Gmeiner avec cantine, où des formations professionnelles sont proposées. Pour des raisons de sécurité, le jardin d'enfants SOS et l'école SOS Hermann Gmeiner furent fermés pendant l'agitation politique de l'automne 1998. Au printemps 1999, le village d'enfants SOS de Tirana décida spontanément d'accueillir des réfugiés du Kosovo voisin, et SOS-Kinderdorf International lança un programme d'aide d'urgence SOS. L'approvisionnement des réfugiés fut assuré par la cantine de l'école SOS Hermann Gmeiner. Deux bâtiments furent loués pour accueillir quelque 700 réfugiés. En septembre 1999, un projet de ludothèque mobile fut introduit pour aider les enfants traumatisés par la guerre à retrouver une vie normale (ce projet est temporairement arrêté).

Une fois la plupart des réfugiés, qui continuaient à être soutenus financièrement, retournés dans leur patrie, les bâtiments furent mis à la disposition de la ville de Tirana, qui les utilise comme jardins d'enfants. Les autres installations d'aide d'urgence (un foyer d'étudiants et une cantine) furent aussi remises aux autorités albanaises le 15 décembre 1999. Six mois plus tard, la première bibliothèque pour enfants d'Albanie fut construite sur le terrain du foyer d'étudiants avec l'aide de SOS-Kinderdorf International. "Home of Books" propose aux enfants, outre de la littérature nationale, des livres en langue étrangère, ainsi que d'autres activités de loisirs comme la poterie, la peinture, l'informatique et l'apprentissage des langues étrangères, pour éviter que les enfants ne traînent dans les rues. L'action de SOS Villages d’Enfants pour les jeunes en Albanie débuta en 2001 : des appartements destinés à accueillir des jeunes SOS furent loués dans le centre de Tirana.

Début 2005, d’autres appartements furent achetés afin de pourvoir aux besoins croissants de logement pour les jeunes SOS. En octobre 2003, le village d'enfants SOS de Tirana a lancé un nouveau projet, "open up the village", pour venir en aide aux familles nécessiteuses et éviter ainsi qu'elles n'abandonnent leurs enfants pour cause de pauvreté. Ce programme a été étendu au début de l'année 2006. Début 2007, SOS Villages d'Enfants a démarré un programme supplémentaire de renforcement des familles à Tirana. Son objectif est de s'assurer que les enfants risquant d'être séparés de leur famille d'origine puissent y rester. Pour ce faire, SOS Villages d'Enfants Albanie travaille directement avec les familles et les communes concernées pour renforcer leurs capacités à s'occuper des enfants et à les protéger. Ce travail de prévention est réalisé en coopération avec les autorités locales et d'autres partenaires sociaux.

Il y a à l'heure actuelle en Albanie un village d'enfants SOS, un jardin d'enfants SOS, une école SOS Hermann Gmeiner, un foyer de jeunes SOS et deux centres sociaux SOS (programmes de renforcement des familles)